Châtiments corporels pour cavaliers feignants #MiseEnSelle

Châtiments corporels pour cavaliers feignants #MiseEnSelle

“Wahouuu t’as trop des tablettes de chocolat !! Comment tu fais ? Tu vas à la salle ?” “Euh non … je ne fais que monter à cheval” “Nan mais c’est dingue, moi je monte tous les jours et je suis pas aussi fit …” “Il suffit d’avoir les bons exercices !!”

Eh oui, on parle beaucoup musculation du cheval sur ce blog mais assez peu du cavalier, alors changeons un peu de registre et parlons torture exercices et conseils pour nous faire travailler nous, les cavaliers un peu feignants. Je vous préviens, ces exercices devraient vous remémorer votre enfance et vos séances à shetland ou à poney. On oublie beaucoup de faire de la mise en selle avec le temps et c’est fort dommage, alors c’est parti pour quelques exercices. On va y aller du plus cool au plus méchant.

Exercice #1 – Pas et galop sans étriers !

Basique, mais on y pense pas toujours (ou bien on fait exprès d’oublier) … Ce que j’aime bien faire pour travailler mon assiette et ma descente de jambe c’est faire une séance entière par semaine ou je retire complètement mes étriers (ils sont pas croisés, ils sont tout simplement retirés de la selle, ça évite que les rênes se prennent dedans et qu’ils tapent sur l’épaule du cheval). Vous vous souvenez, comme les enfants à shetland qui n’ont pas d’étriers, même à l’obstacle. Et bien je fais pareil. Une séance entière sans pédales toutes les semaines.

Au début, je vous conseille de faire une séance sans trot, le pas et le galop étant en général plus faciles (ça dépend des chevaux bien sûr). Ma séance type étant la suivante :

  • 5-10 min de pas rênes longues le temps de se détendre et de causer avec les copines …
  • 10 min de travail de transitions (pas moyen – arrêt – pas allongé – reculer, ralentir, allonger …), et d’assouplissements (flexions latérales de l’encolure, relever la nuque, la faire redescendre …)
  • 10 – 15 min de travail de 2 pistes, toujours au pas : cessions, épaules en dedans, appuyers, demi tours autour des hanches, autour des épaules, pas de côté …
  • 10 min de travail au galop aux deux mains avec transitions dans l’allure et épaules en avant, hanches en dedans …

Sans étriers tout ça est vraiment plus facile (je trouve) mais ça vous permet de travailler efficacement votre position et votre assiette et donc de gagner en aisance. Le début avec 30 min de pas vous permet d’avoir trouvé vos marques avant de passer au galop. Semaine après semaine vous pourrez y ajouter du trot et vous verrez que vous aurez gagné une belle position et une belle tenue à cheval.

Le travail sans étriers : sous estimé et pourtant si important ! – Capture d’écran vidéo Equisense : [Exercice de la semaine] 5 foulées de trot, 1 foulée de galop

Exercice #2 – Variations d’attitude au trot sans étriers

Exercice à la fois bénéfique pour vous et pour votre cheval : il s’agit simplement de vous installer au trot assis sans étriers sur la piste ou sur un grand cercle et de faire alterner à votre cheval 5 foulées la nuque en point le plus haut puis descente d’encolure sur 5 foulées. Idéalement la cadence reste la même, vous pouvez vous équiper d’Equisense Motion pour vous en assurer.
Vous verrez que les sensations que vous aurez changent beaucoup entre le trot nuque en haut et le trot nuque en bas. A vous d’adapter votre assiette pour rester parfaitement assis à tout moment.

Exercice #3 – Ne rien faire !!!

(Exercice proposé par Pierre Beaupère)

“Ahahah quelle grosse blague, la dame elle dit que pour mieux faire il faut rien faire. Ah bah dis donc elle est bonne celle là ! ”

Et bien oui ! Je sais pas vous, mais moi j’ai beaucoup de difficultés à ne rien faire en étant à cheval. Il s’agit donc d’essayer de tenir le plus longtemps possible, rênes complètements lâches (tenues à la couture), mains posées au garrot, sans que le cheval n’accélère ou ne ralentisse, ni ne coupe les coins. Si besoin agissez gentiment pour remettre le cheval droit et dans une bonne cadence et amplitude puis recommencez à ne rien faire.
Ca a pour effet de vous apprendre à vous poser sans vous agiter, à gagner en souplesse, à contrôler vos réflexes et ça apprendra à votre cheval à ce qu’il se gère lui même.
Vous pouvez aussi essayer de fermer les yeux le plus longtemps possible pour vous concentrer sur vos sensations dans la selle.

Exercice #4 – Tours de carrière et barres au sol au trot en équilibre

“Trop facile” … Et ben essayez de tenir 3 tours de carrière au trot en équilibre sans serrer les genoux avec un axe parfait épaule – hanches – talons et on en reparlera.
C’est le genre d’exercice qu’on fait faire aux cavaliers galop 2 et qu’on ne refait plus après. Alors raccourcissez moi ces étriers de 3 trous et mettez vous en équilibre le plus longtemps possible !
Pour compliquer un peu vous pouvez passer quelques barres au sol espacées de 1m30 chacunes. Ca chahute un peu, ça change le rebond, donc il faut être bien souple pour y arriver. Petit tips classique : fixez un point loin devant vous pour vous aidez à ne pas basculer vers l’avant.

Des petites barres au sol ou en quinconce mais à faire au trot en équilibre. Capture d’écran vidéo Equisense : Exercice de la goutte d’eau

Exercice #5 – Triple sans étriers puis sans les mains puis sans les yeux

Allez, on finit en beauté ! On m’a souvent fait faire cet exercice quand j’étais petite (merci Diane Strat). Je sais pas si j’en serais encore capable maintenant mais je vous mets au défi : installez vous un triple ou une ligne à 80 cm, et enchaînez les passages en venant d’abord sans étriers, puis quand vous êtes à l’aise faites un noeud au rênes et venez sans étriers et sans les mains. Quand vraiment vous faites ça hyper facilement, venez sans étriers et en mettant vos mains devant vos yeux 3 foulées avant.

Croyez moi qu’avec ça vous apprendrez à attendre vos sauts, à accompagner juste ce qu’il faut et à compter vos foulées !

Cap de faire la même chose sans les étriers et les mains sur les yeux ? ©Equisense

 

Alors, chiche ??
Envoyez nous vos photos de vos exploits !!

 

A bientôt pour un prochain article.
Camille Saute
Responsable R&D chez Equisense


2 réactions au sujet de « Châtiments corporels pour cavaliers feignants #MiseEnSelle »

  1. C’est de la bonne torture, tout ça !
    Depuis que j’ai vu mon reflet dans le miroir d’un manège, je me suis remise au sans étrier… Parfois je fais des séances complètes, mais le plus souvent, je prends simplement 10 minutes en fin de détente pour faire quelques changements d’incurvation/déplacements latéraux sans étriers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *