7 raisons de faire des déplacements latéraux tous les jours

7 raisons de faire des déplacements latéraux tous les jours

“Allez, aujourd’hui on va travailler le croise papattes !” : cette phrase qui a fait pleurer TOUS les cavaliers et TOUS les chevaux. Cette phrase qu’on a tous tant redouté voire même qu’on redoute toujours autant ! Et pourtant, et pourtant … les déplacements latéraux sont extrêmement bénéfiques pour votre cheval, et ça n’est pas limité aux chevaux de dressage ! Alors cavaliers de CSO, en selle, déchaussez les étriers et c’est parti pour du croise papattes, et avec le sourire s’il vous plaît !!  

Mis à jour le 25 avril 2018
Quand tu entends qu’aujourd’hui on va travailler les épaules en dedans …

Dans un précédent article, je vous proposais des exercices de musculation en dressage, dont 2 faisaient appels à des déplacements latéraux. Je vous y expliquais très brièvement que les déplacements latéraux avaient de nombreux avantages, sans pouvoir rentrer dans les détails. C’est extrêmement frustrant 🤯. Je soulage donc mon immense frustration en vous expliquant ici ce qu’il se passe quand vous faites des déplacements latéraux.

Les déplacements latéraux font travailler les muscles adducteurs et abducteurs. 💪🏻

C’est quoi l’abduction et l’adduction ??

La particularité des déplacements latéraux c’est que ce sont des exercices qui font intervenir des mouvements d’adduction et d’abduction. Ce sont des mouvements d’écartement et de rapprochement des membres par rapport au corps.

L’adduction c’est quand un membre se rapproche du plan médian (plan qui coupe le cheval en deux dans sa longueur). Donc une adduction c’est quand le membre se rapproche de l’autre membre. (Un petit moyen mnémotechnique pour s’en souvenir : adduction c’est A-D-D et ça sonne comme “En DeDans”.)

L’abduction, c’est l’inverse, c’est quand le membre s’écarte du plan médian, donc quand il s’écarte de l’autre membre.

Les déplacements latéraux font donc travailler les muscles adducteurs et abducteurs qui sont moins sollicités par d’autres exercices.
déplacements latéraux cheval

Les muscles adducteurs et abducteurs

Si on regarde chez l’Homme, quels sont nos muscles adducteurs et abducteurs ?

Au niveau des membres supérieurs ce sont nos pectoraux qui sont adducteurs. Quant aux muscles de l’omoplate (trapèze, deltoïde, …) ils sont sont abducteurs.

Ensuite, pour les membres inférieurs, on les appelle le groupe des adducteurs (plutôt facile à retenir). Vous savez ce sont ces muscles qui vous font mal à l’intérieur de la cuisse après une séance au trot assis !! Enfin les muscles abducteurs de la cuisse, et bien ce sont les muscles fessiers et le “tenseur du Fascia Lata” qui est sur le côté de la cuisse.

Si je fais ce parallèle c’est que chez le cheval c’est pareil

muscles déplacements latéraux cheval
Les muscles abducteurs (qui écartent) chez le cheval.

Tout ça donc pour vous montrer qu’une simple épaule en dedans revient à faire du body building 💪🏻. Si vous voulez que votre cheval ressemble à Schwarzenegger c’est l’exercice idéal. C’est d’autant plus vrai que les abductions et adductions ne sont pas “pures”. En effet, puisqu’elles sont combinées à un mouvement de protraction / rétraction. C’est à dire que quand votre cheval écarte son antérieur sur un appuyer il l’écarte vers le côté ET vers l’avant, ce qui multiplie encore les bénéfices musculaires en mettant au travail notamment les muscles abdominaux pour les postérieurs.

Les déplacements latéraux mobilisent tout le bassin

Ça vous avez du l’entendre 1000 fois : “Lààààà il a bien abaissé sa hanche, tu as senti ?” ce à quoi vous répondez mollement “euh … mouais…”. 🤷‍♀️  Mais pourquoi donc nos coach disent-ils cela ?? 🤔

Moi quand mon coach me demande si j’ai senti la hanche s’abaisser.

Et bien parce que si vous remarquez bien, le grasset et le jarret ne permettent pas de mouvements d’écartement / rapprochement. Ils sont limités aux mouvements de flexion / extension. Donc pour pour permettre aux postérieurs de se rapprocher ou de s’écarter, c’est la hanche qui va intervenir. En fait c’est comme notre genou. Si vous voulez ramener votre pied à l’intérieur, vous ne pouvez pas plier le genou vers l’intérieur. La rotation se fait depuis la hanche.

muscles déplacements latéraux cheval

Prenons l’exemple d’un appuyer à droite :

Lorsque le postérieur gauche va se mettre en adduction (vers l’avant et l’intérieur), les abdominaux à gauche se contractent pour permettre au postérieur d’avancer. En même temps les muscles fessiers à gauche vont se relâcher. Ça va permette au bassin de basculer vers la gauche. Les muscles de l’intérieur de la cuisse à gauche vont se contracter. Et comme le bassin a basculé à gauche, le postérieur gauche peut donc passer à l’intérieur et croiser le postérieur droit. Cette bascule du bassin par relâchement des fessier, et bien c’est ça l’abaissement de la hanche.

En fait c’est la même chose quand ils dorment debout sur 3 pieds ! Une des hanches s’abaisse, la fesse est relâchée, le postérieur peut passer sous le ventre.

appuyer trot abaissement hanche déplacements latéraux cheval
Appuyer à droite. © Nathalie Hupin – Equisense

Les déplacement latéraux permettent de muscler toute l’épaule

C’est un peu le même problème pour les antérieurs. En effet, la forme du thorax et la position des antérieurs (surtout de l’omoplate) sur celui ci fait qu’il n’y a pas de vrai mouvement d’écartement / rapprochement possible. De plus, le fait que, comme pour les postérieurs, les articulations basses n’autorisent quasiment pas de mouvements sur le côté ça complique encore plus la tâche.

Du coup, lors d’une adduction (rapprochement de l’antérieur), ce sont les muscles pectoraux (le poitrail) qui vont se contracter pour rapprocher l’antérieur. En se contractant, ils vont entraîner toute l’épaule vers le bas.

A l’inverse, quand l’antérieur doit s’écarter, ce sont les muscles Trapèze et Rhomboïde qui vont se contracter pour tirer l’épaule vers le haut.

muscles déplacements latéraux cheval

C’est pour ça que les déplacements latéraux sont très bons pour bien muscler l’avant main du cheval !

muscles déplacements latéraux cheval
Muscles de l’avant main impliqués dans les déplacements latéraux. (d’après Denoix, 2014)

Si on résume, les 7 raisons de faire des déplacements latéraux sont …

Les déplacements ça sert avant tout à embêter les cavaliers, mais après ça, on peut les utiliser pour :

  1. muscler les fesses parce qu’elles se contractent fort pour écarter les postérieurs
  2. renforcer les abdominaux parce qu’ils se contractent pour faire croiser les postérieurs
  3. muscler l’intérieur des cuisses pour faire croiser les postérieurs
  4. développer les pectoraux (poitrail) lors du croisement des antérieurs, particulièrement utile pour les chevaux d’obstacle pour soutenir leur tronc à la réception d’un saut
  5. muscler le haut de l’épaule donc les muscles autour du garrot et de la sortie de l’encolure qui se contractent pour écarter les antérieurs
  6. améliorer la mobilité du dos grâce aux différentes rotations
  7. améliorer la mobilité du bassin et donc permettent de limiter les problèmes de la hanches

En savoir plus : 3 choses à savoir pour muscler efficacement le dos de votre cheval
En savoir plus : Voici comment muscler le poitrail de son cheval !

Et tout ça va sans dire, mais tous les chevaux, qu’importent leur discipline, ont tout à y gagner ! Donc amis du CSO, c’est quoi votre excuse pour éviter les déplacements latéraux maintenant ? 😇

A bientôt pour un prochain article,
Camille Saute
Responsable R&D chez Equisense

👍🏻👎🏻 Vous avez des retours à nous faire sur les articles de blog ? Vous avez des idées d’articles ? ==> Remplissez ce questionnaire pour nous faire part de vos commentaires et de vos envies ! 👍🏻👎🏻


Bibliographie

J.-M. Denoix, Biomécanique et gymnastique du cheval. Paris, France: Vigot, 2014.
Barone, Anatomie comparée des mammifères domestiques, Tome I : Ostéologie – atlas. Paris, France: Vigot, 1976.

Related Posts

Camille Saute
"Mes études d'ingénieur et ma curiosité insatiable ainsi que le contact privilégié avec des vétérinaires et des chercheurs m'ont permis d'acquérir des connaissances qui ont radicalement changé ma façon d'interagir avec ma jument et de monter à cheval. J'ai vraiment envie de partager tout ça avec vous :)"

9
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Yves KATZ
Invité

Les déplacements latéraux ne sont pas que des exercices de musculation. C’est une gymnastique educative qui décontracte le cheval, qui le rééquilibre dans ses appuis, qui l’ invite à modifier ses équilibres sous la selle. C’est une gymnastique qui a pour finalité de lui redonner sous la selle le naturel de ses allures et le sentiment qu’il se « manie de lui même ». Equestrement,

Laura
Invité
Laura

Très intéressant, merci !

Lisa Pretty Riding
Invité

Encore un super article, merci !

Julie
Invité
Julie

Très intéressant et enrichissant, complémenté par les exercices des posts précédents.
Dommage que le motion ne sache pas analyser les déplacements latéraux, et que ceux-ci « détériorent » la note de symétrie.
Merci pour tous ces posts c’est super !

Florence Millet-Boucault
Invité
Florence Millet-Boucault

Hello Camille,
Effectivement, je suis scotchée par ton article sur les déplacements latéraux. C’est très enrichissant et ça permet d’avoir l’impression d’être un peu plus acteur lors de ce mouvement en comprenant quels muscles doivent intervenir et comment…
Un grand bravo
Bizzz. Flo ♘

Dominique
Invité
Dominique

Ouf j’ai enfin compris à quoi servent les déplacements latéraux!
Merci

Zoé Bietrix
Invité
Zoé Bietrix

Ce sont de supers articles ! Bien expliqués, complets, ludiques… Toujours un plaisir de vous lire et d’apprendre de nouvelles choses ou d’approfondir ce qu’on sait !

SONIA DELHAYE
Invité
SONIA DELHAYE

merci c’est super !