Comment muscler l’encolure de son cheval ?

Comment muscler l’encolure de son cheval ?

“Wahouu, il a une trop belle encolure ton cheval !! Le mien on dirait un peu une girafe. Je galère un peu à lui muscler son encolure …” Et oui !! Qui n’a jamais été jaloux de voir les belles encolures des chevaux de haut niveau ou des étalons en présentation ? Aujourd’hui je vous dévoile tous les secrets pour muscler l’encolure de votre cheval.

Mais qu’est ce qu’il y a dans l’encolure d’un cheval ??

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi on essaye de nous faire apprendre l’anatomie et les muscles aux galops 5-6-7 ? Et bien c’est un passage obligatoire pour comprendre comment travailler efficacement. Donc penchons-nous d’abord sur l’anatomie de l’encolure pour comprendre comment la muscler dans le bon sens.

Les vertèbres cervicales se situent dans la partie basse de l’encolure …

… et non en haut comme on peut le croire au début ! Les muscles qui dessinent une belle encolure se situent donc au dessus de la colonne cervicale.

muscles encolure cheval musculation de l'encolure

L’encolure possède un système ligamentaire très puissant : le ligament nuchal.

Vous vous souvenez du ligament nuchal ? Je vous en parlais déjà dans l’article sur la musculation du dos.

dos cheval muscles encolure cheval musculation de l'encolure
Le système ligamentaire du dos du cheval d’après Denoix (1997)

Le ligament nuchal est un puissant et volumineux ligament qui relie les vertèbres cervicales aux premières vertèbres thoraciques (le garrot) en faisant une forme d’éventail.

Il comporte deux parties :

  • la corde, qui relie le garrot au sommet du crâne (la corde se trouve juste sous la crinière en fait)
  • la lame, qui part du garrot et qui rejoint le corps de toutes les vertèbres cervicales.

Le ligament nuchal se prolonge en un ligament supra-épineux qui relie le sommet (les apophyses) des vertèbres depuis le sommet du garrot jusqu’au sacrum.

Si je vous parle de ce ligament c’est parce que grâce à lui, le moindre mouvement de l’encolure va avoir une répercussion énorme sur l’ensemble du corps. En effet la conséquence de la présence de ces ligaments, c’est que quand le cheval baisse la tête, ça remonte mécaniquement et passivement l’intégralité du dos. Ca va former un pont qui facilite le port du poids du cavalier et (mais …) ça va venir “tirer les postérieurs en arrière”.

Les muscles de l’encolure

Il y a 2 grands groupes musculaires pour l’encolure. Les muscles extenseurs (au dessus de la colonne) et les muscles fléchisseurs (en dessous). Et oui !! Le terme “extension d’encolure” est faux puisqu’en fait il s’agit d’une flexion …

muscles encolure cheval musculation de l'encolure

Les muscles de l’extension vont donc participer au relèvement de l’encolure et à l’horizontalisation de la tête. A l’inverse, les muscles fléchisseurs vont participer à son abaissement et à la flexion de la nuque (fermeture de l’angle tête encolure).

muscles encolure cheval musculation de l'encolure

Pour la flexion latérale de l’encolure (le pli), en fait il n’y a pas de muscle dédié à ce mouvement. Ce sont les muscles extenseurs et fléchisseurs qui vont se contracter de manière concentrique d’un seul côté et se relâcher de l’autre côté.

Pourquoi muscler l’encolure du cheval ?

L’encolure : un balancier capital

L’encolure est un fabuleux balancier qui est d’une utilité capitale pour la locomotion du cheval. Comme je vous l’expliquais plus haut, la simple présence du ligament nuchal fait que le moindre mouvement de l’encolure a des répercussions sur tout le reste du corps.

muscles encolure cheval musculation de l'encolure

Par exemple, au galop les mouvements de balancier de l’encolure facilitent l’engagement des postérieurs. En effet, le fait que l’encolure se relève pendant le temps de suspension permet au ligament nuchal de se détendre et donc facilite l’engagement des postérieurs juste avant de se poser. De la même manière, l’abaissement de l’encolure au moment de la poussée des postérieurs facilite celle ci par tassement des corps vertébraux (Denoix, 2013). C’est pour ça qu’une encolure figée (par une mauvaise musculature ou par une main figée) ne permet pas au cheval d’avoir une belle locomotion.

La musculation de l’encolure ne doit pas s’envisager seule

De plus, le but ultime de beaucoup de cavaliers est d’avoir un cheval dit léger dans l’avant main, qui se tient. Or cela passe par une musculature harmonieuse de l’avant main, donc de l’encolure, mais pas que ! Un cheval ne saurait être considéré comme léger et harmonieux sans une musculature également développée au niveau des abdominaux (donc du dos), des fessiers et des pectoraux.

L’encolure ne peut donc pas être considérée seule et la musculation de l’encolure ne doit pas être un but en soi, décorrélé de toute notion de musculation des abdominaux, du dos, des fessiers et des pectoraux. 

Quels mouvements participent à la musculation de l’encolure ?

Les exercices de musculation quels qu’ils soient doivent utiliser au maximum les 3 types de contractions. Vous vous rappelez des différents types de contraction ? Alice vous en parlait dans son article sur la musculation du cavalier.

Ces 3 types de contractions sont :

  • concentrique quand les extrémités du muscle se rapproche et que le muscle se gonfle. Comme les biceps quand on fait une flexion du coude avec un poids.
  • excentrique quand un muscle se contracte dans l’étirement pour s’opposer à un mouvement. Comme pour le quadriceps quand on fait la posture de la chaise.
  • isométrique quand le muscle se contracte sans modification de la longueur. Comme les muscles adducteurs quand on serre les cuisses à cheval.

Prenons 2 exemples de mouvements qui participent à la musculation de l’encolure.

Exemple #1 – La descente d’encolure

Encore elle … Exercice magique mais à faire avec mesure et attention.

muscles encolure cheval musculation de l'encolure
Photo de Pierre Beaupère – ©Charly Goffinet – http://www.prbdressage.com/

Dans la descente d’encolure, le groupe musculaire principal qui va travailler sera le groupe des extenseurs.

“Quoi ?? Le cheval baisse la tête mais ce sont les muscles du dessus qui travaillent ??

Exactement ! Tout ça à cause de qui ? La gravité pardi !

Dans le cas de la descente de l’encolure, c’est principalement le poids de la tête et de l’encolure qui va permettre cette descente. Les muscles fléchisseurs ne sont donc pas à l’origine de cette descente. Les muscles extenseurs vont quant à eux s’opposer au mouvement pour régler la hauteur à laquelle la tête doit se stabiliser. Ils vont donc se contracter de manière excentrique. C’est exactement comme un pont levis : pour faire baisser le pont il ne sert à rien de tirer vers le bas, son propre poids s’en charge. Par contre il faut le retenir de tomber brutalement grâce à des cordes que l’on rallonge. 

Cependant, les muscles extenseurs (donc les cordes qui retiennent la descente du pont levis) ont pour effet d’ouvrir l’angle tête encolure. Du coup si la descente d’encolure est faite avec fermeture de l’angle tête-encolure (cheval bas et rond), c’est le groupe des fléchisseurs qui interviendra pour fléchir la nuque, mais cette fois ci en contraction concentrique.

muscles encolure cheval musculation de l'encolure

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise hauteur d’encolure

Attention, descente d’encolure ne veut pas forcément dire nez au sol ! La nuque très légèrement en dessous de la hauteur du garrot est un bon compromis et permet de maintenir un engagement correct des postérieurs. Pour autant il n’y a pas de bonne ou de mauvaise situation hauteur d’encolure. Tout dépend du cheval et de ses capacités. Soyez à l’écoute !

La descente d’encolure, exercice à prendre avec précautions

Les autres effets de la descente d’encolure sont nombreux notamment le développement des pectoraux (qui favorisent la “remontée du garrot”) et le travail des abdominaux … C’est pour autant un exercice qui peut être difficile voire douloureux pour les chevaux ayant des problèmes physique. Elle peut même être contre-indiquée chez les chevaux ayant des problèmes osseux ou tendineux sur les antérieurs à cause de la forte surcharge des antérieurs qu’elle impose. Une trop grande tension dans le ligament nuchal peut également entraîner des lésions sur les épines vertébrales et une trop grande compression des vertèbres les unes sur les autres. Il s’agit alors de ne jamais forcer.

📚 En savoir plus :Voici comment muscler le poitrail de son cheval !

muscles encolure cheval musculation de l'encolure

Exemple #2 – Le travail en incurvation

Comme expliqué plus haut, l’encolure ne possède pas de muscle spécialement dédié à la latéro-flexion. Celle-ci est en fait dûe à une contraction simultanée des muscles extenseurs et fléchisseurs du côté de la flexion. Le travail d’incurvation permet alors de compléter le travail de la descente d’encolure en permettant un travail concentrique des deux groupes musculaires.

muscles encolure cheval musculation de l'encolure
Photo ©Nathalie Hupin Equisense

Le travail en latéro-flexion permet également de solliciter les muscles du dos de la même manière que l’encolure. La latéro-flexion du tronc est dûe à une contraction concentrique de la masse commune (le gros groupe musculaire du dos qui se trouve de chaque côté de la colonne vertébrale) et des muscles de l’abdomen.

En conclusion

L’encolure a un rôle central dans la locomotion du cheval. Pour autant la beauté de sa musculature ne doit pas être un but en soi mais plutôt une conséquence d’un travail bien mené. Son développement doit être intégré à un développement musculaire global qui, disons le, prend du temps !!

Penser que le cheval doit avoir la nuque en point le plus haut pour développer son encolure est une grossière erreur qui ne fera que le figer dans une attitude haute et vous fera entrer dans un cercle vicieux.

En effet, un cheval maintenu avec une attitude haute ne pourra pas utiliser son balancier naturel. Le ligament nuchal sera détendu et le cheval creusera son dos. Pour porter le cavalier il sera obligé de figer les muscles de son dos et sera donc incapable de s’incurver, de se servir de ses abdominaux et d’engager ses postérieurs.

Il ne sert donc à rien de vouloir remonter la tête d’un cheval qui n’est déjà pas capable de se mouvoir et d’engager correctement !

Et oui, même pour muscler l’encolure il faut commencer par les bases : la correction de l’allure, la souplesse et la décontraction et la qualité du contact, soit les 3 premières étapes de l’échelle de progression ! Ça n’est pas pour rien que le rassembler correspond à la dernière étape 😉

Et d’ailleurs ça tombe bien parce que les bases de la locomotion font l’objet d’un programme d’entraînement déjà disponible dans notre application Equisense Motion !

Un petit coup de pouce en plus 💪🏻

N’hésitez pas également à complémenter la ration de votre cheval en compléments alimentaires dédiés. C’est le cas du ​Myostem Mass des laboratoires Audevard​. C’est un complément qui est enrichi en acides aminés essentiels et limitants. Ce sont les composants des protéines qui constituent les cellules musculaires. Or la prise de masse musculaire est souvent difficile à cause du manque de ces acides aminés dans la ration. Myostem mass apporte donc ce complément et favorise la prise de muscle !

Il a donc été conçu pour participer au développement musculaire des chevaux à l’entraînement, des chevaux âgés ou manquant d’état, et du poulain en croissance. Il permet également de limiter la fonte musculaire des chevaux en arrêt prolongés !

 

A bientôt pour un prochain article,

Camille Saute
Responsable R&D chez Equisense

👍🏻👎🏻 Vous avez des retours à nous faire sur les articles de blog ? Vous avez des idées d’articles ? ==> Remplissez ce questionnaire pour nous faire part de vos commentaires et de vos envies ! 👍🏻👎🏻


Bibliographie
[1] J.-M. Denoix, Biomécanique et gymnastique du cheval. Paris, France: Vigot, 2014.
[2] R. Barone, Anatomie comparée des mammifères domestiques, Tome 1 : Ostéologie – Atlas. Paris, France : Vigot, 1976
Photo de couverture ©Nathalie Hupin – Equisense

Related Posts

Camille Saute
"Mes études d'ingénieur et ma curiosité insatiable ainsi que le contact privilégié avec des vétérinaires et des chercheurs m'ont permis d'acquérir des connaissances qui ont radicalement changé ma façon d'interagir avec ma jument et de monter à cheval. J'ai vraiment envie de partager tout ça avec vous :)"

10
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marine
Invité
Marine

Vous faites de supers articles ! Très intéressant et permet de remettre en question chaque séance avec son cheval dans sa progression !
Merci beaucoup !

Lea Lafitte
Invité
Lea Lafitte

Bonjour, Je suis étudiante dans le domaine du sport en filière entraînement sportif, j’étudie principalement l’anatomie du corps humain ainsi que le fonctionnement des muscles etc… Cela fait 2 ou 3 fois que j’ai l’occasion de lire vos articles, je les trouves vraiment très intéressants, complets, et riches d’informations essentielles. C’est un plaisir de lire vos articles à chaque fois. Ils nous permettent de réellement comprendre le fonctionnement du cheval. Aujourd’hui encore on nous transmet une connaissance du cheval trop tradionelle qui ne prend pas forcément en compte l’anatomie du cheval ou du moins pas correctement. Vos articles permettent de… Read more »

Widhoff
Invité
Widhoff

Haha la référence au film Astérix et Cléopâtre avec la séquence du scribe ;)))

Nicolas
Invité
Nicolas

A la fois technique mais simple et efficace! De très bons articles qui donnent envie d’en savoir plus et de faire aussi au mieux avec nos montures.

Gérard DUPUY
Invité
Gérard DUPUY

Cet article est intéressant, cependant je tiens à préciser le contenu d’un concept qui devient l’objet d’une « polémique ».
Je crois qu’il est important de préciser que la nuque doit être le point le plus haut de l’encolure et non du cheval !!!
Il serait bon d’éclaircir cette définition, et de la prendre en considération dans les différentes attitudes, basse ou haute, de l’encolure…

Pauline
Invité
Pauline

Bonjour,

Merci pour vos articles, ils sont précieux ! Ils participent à la diffusion des savoirs au bénéfice des chevaux qui arrêteront peut-être un jour de subir nos erreurs 🙂

L’équipe de l’appli a-t-elle par ailleurs des liens avec la FFE ?

A bientôt

Lucie
Invité
Lucie

Merci,moi qui aime monter seul, ça m’aide beaucoup .
Bravo pour vos articles très bien expliqués.