3 exercices pour muscler les épaules de son cheval 🏋️‍♂️

3 exercices pour muscler les épaules de son cheval 🏋️‍♂️

Après avoir abordé la musculation de l’encolure, du dos, des abdominaux, des pectoraux et des fesses du cheval, il ne manquait plus grand chose. C’était sans compter notre dernier absent : la musculation des épaules ! C’est parti 😊

Musculation des épaules, du membre antérieur ou de l’avant-main ? 🧐

De quoi parle-t-on exactement ? De l’épaule, du membre antérieur ou de l’avant-main ? La précision est importante car on a vite tendance à confondre les trois où à utiliser un mot pour en désigner un autre. Bref, éclaircissons un peu tout ça 🔎

1️⃣ L’avant-main

Quand on a appris l’anatomie de son cheval lors de nos premiers galops, on nous a appris à diviser le cheval en 3 parties : l’avant-main, le corps, l’arrière-main.

L’avant-main regroupe donc la tête, l’encolure et le membre antérieur. Quand on parle de musculation de l’avant-main, c’est donc de l’encolure et du membre antérieur dont on parle.

⚠️ Attention, le poitrail, bien que « géographiquement » situé sur l’avant-main, correspond au corps / tronc. Sinon c’est trop facile… 😉

musculation épaules cheval membre antérieur avant-main

📚 A lire aussi : Comment muscler l’encolure de son cheval ?

2️⃣ Le membre antérieur

Le membre antérieur quant à lui ne commence pas qu’en dessous du coude. Ça n’est pas que la patte. Il comprend aussi la scapula (l’omoplate) et le bras ! 

Si on liste les différents “rayons osseux” du membre antérieur, on a donc :

  • la scapula (l’omoplate)
  • l’humérus (le bras)
  • le radius et l’ulna (l’avant-bras)
  • le carpe (le genou)
  • le métacarpe (le canon)
  • le doigt (paturon + pied)

📚 A lire aussi : Voici comment muscler l’arrière main de son cheval

3️⃣ L’épaule

Pour finir, l’épaule correspond en théorie uniquement à l’articulation entre la scapula et l’humérus.

Si on ne traitait que de la musculation de l’épaule au sens strict du terme, on parlerait donc uniquement des muscles destinés à faire bouger l’articulation scapulo-humérale. C’est quand même assez limité. 😉

On va donc plutôt parler ici de la musculation du membre antérieur du cheval, et plus particulièrement la partie supérieure du membre antérieur. La musculation de l’encolure a elle été traitée à part dans un article dédié.

Les 4 catégories de muscles du membre antérieur 👉

Le membre antérieur peut être divisé, musculairement parlant, en 4 grandes catégories :

  • les muscles qui déplacent le membre en entier
  • les muscles de l’épaule
  • ceux du bras
  • et ceux de l’avant-bras

Voyons en détail ces groupes et comment les muscler.

✅ Les muscles qui déplacent le membre en entier

Ces muscles-là sont ceux de l’embrassée et de la propulsion. J’ai déjà utilisé ces termes auparavant, notamment en parlant de l’intérêt des barres au sol et des barres surélevées.

L’embrassée, c’est le moment de la foulée où le cheval étire son membre vers l’avant pour aller chercher du terrain. On appelle ça aussi la protraction. Les muscles qui sont utilisés dans cette phase appartiennent en fait à l’encolure puisqu’ils sont tendus entre la tête et l’humérus ou entre les vertèbres cervicales et la scapula. On peut d’ailleurs très facilement distinguer le muscle brachio-céphalique qui est situé sur la partie basse de l’encolure et qui se gonfle quand votre cheval gratte à l’attache 😅.

Ok on voit pas super bien mais c’est drôle quand même 😉

Pour la propulsion, ce sont les muscles qui vont venir tirer le membre en arrière et donc permettre de propulser le corps en avant. Ils sont donc très puissants et assez étendus. On compte parmi eux le pectoral ascendant.

Au moment de l’embrassée et de la propulsion, d’autres muscles se mettent en jeu. Ce sont les muscles spécifiques des autres régions. Voyons lesquels.

📚 A lire aussi : 3 choses à savoir pour muscler efficacement le dos de votre cheval

✅ Les muscles de l’épaule

Ce sont eux qui vont venir mettre l’articulation entre la scapula et l’humérus (l’épaule) en flexion et extension.

On en citera 3 : le muscle supra épineux, qui va participer à l’embrassée en mettant l’épaule en extension et qui va empêcher que l’articulation ne se fléchisse pendant la phase d’appui puis le muscle infra épineux et le muscle deltoïde qui vont fléchir l’articulation notamment pendant la phase de suspension des allures.

Les muscles deltoïde et infra-épineux sont aussi des muscles abducteurs, c’est-à-dire qu’ils vont écarter le membre vers l’extérieur !

✅ Les muscles du bras

En fait ce sont eux auxquels on pense le plus quand on visualise un cheval avec une épaule bien musclée.

Leur action va être d’ouvrir ou fermer le coude, donc de fléchir ou étendre l’avant-bras sur le bras.

On compte notamment le triceps brachial qui est le muscle très volumineux au-dessus du coude. Il a un rôle d’extenseur et va aider fortement au moment de la propulsion. Son antagoniste est, comme chez nous, le biceps brachial qui va fermer le coude.

✅ Les muscles de l’avant-bras

Ce sont eux qui vont contrôler les mouvements jusqu’au bout du pied grâce à leurs longs tendons qui se terminent sur le canon ou dans le pied.

Les antébrachiaux craniaux sont extenseurs et vont donc participer à l’embrassée. Les antébrachiaux caudaux, eux, sont fléchisseurs et vont participer à la phase de suspension ou à la phase d’appui pour maintenir le boulet.

Quels exercices pour muscler les épaules ?

(enfin, le membre antérieur plutôt 😉)

Vous l’avez compris avec les descriptions, on va jouer avec l’amplification des mouvements de flexion et d’extension du membre pour muscler les épaules (donc sur l’embrassée et la propulsion), mais aussi sur l’abduction et l’adduction !

Exercice #1 – Galoper en extérieur et en dénivelé ! 🐎🏔

Et oui, si les chevaux de complet sont si bien musclés de l’avant-main, c’est en partie grâce à ça.

Le fait de galoper sur des amplitudes plus importantes qu’en carrière va permettre d’augmenter le travail des muscles de l’embrassée qui devront aller chercher plus loin, et des muscles de la propulsion qui devront pousser le corps du cheval à plus grande vitesse.

Le dénivelé va accentuer le travail par-dessus ça. La propulsion sera plus difficile en montée, faisant travailler davantage le triceps brachial, le pectoral ascendant, le grand dorsal… En descente, les muscles extenseurs vont plutôt travailler en contraction excentrique, c’est-à-dire en s’opposant au mouvement !

D’ailleurs, si vous avez la chance d’avoir des contre-bas chez vous, c’est absolument parfait pour travailler la contraction excentrique !

📚 A lire aussi : Les 7 choses à savoir sur la musculation du cheval

Exercice #2 – Les barres surélevées

Les barres surélevées aux trois allures permettent en fait d’accentuer le mouvement normal des membres pendant la foulée.

Les antérieurs vont donc reculer plus, faisant travailler le muscle infra-épineux, le triceps brachial et les antébrachiaux caudaux. Ils vont se plier plus fort et devoir aller chercher plus en avant, faisant travailler le brachio-céphalique, le biceps brachial, le supra épineux et les antébrachiaux craniaux.

C’est un très bon exercice de routine à faire quasi sans modération !

Exercice #3 – Les déplacements latéraux 🦀

Enfin, les déplacements latéraux sont parfaits pour faire travailler l’adduction (tirer le membre vers l’intérieur) et l’abduction (écarter le postérieur vers l’extérieur). Ils vont ainsi permettre de développer l’infra-épineux et le deltoïde qui vont jouer le rôle d’abducteurs.

Tous les déplacements latéraux ne font pas travailler de la même manière les muscles, mais tous sont bons à prendre pour un travail complet !

Je vous renvoie vers l’article qui traite en profondeur de ce sujet pour en savoir plus : 7 raisons de faire des déplacements latéraux tous les jours.

Un petit coup de pouce en plus 👍

N’hésitez pas également à complémenter la ration de votre cheval en compléments alimentaires dédiés. C’est le cas du ​Myostem Mass des laboratoires Audevard​. C’est un complément qui est enrichi en acides aminés essentiels et limitants. Ce sont les composants des protéines qui constituent les cellules musculaires. Or la prise de masse musculaire est souvent difficile à cause du manque de ces acides aminés dans la ration. Myostem mass apporte donc ce complément et favorise la prise de muscle ! Plutot pratique si votre cheval a les épaules vraiment trop chétives !

Toujours ces mêmes exercices !

A force de lire les articles sur ce blog vous constaterez que ces exercices reviennent souvent. Comme le reculer, les sauts de puce ou les sauts au pas d’ailleurs. Et bien oui, en fait ils sont simplement parfaits pour la musculation du corps entier. Si votre cheval ne présente aucune contre-indication, n’hésitez pas à les faire très régulièrement ! Vous verrez rapidement les bénéfices 💪🏻

En plus de ça, vous pouvez aussi complémenter votre cheval avec du Myostem Mass des Laboratoires Audevard pour donner un petit coup de boost et apporter tous les nutriments nécessaires au développement des fibres musculaires !

A très vite pour un prochain article,

Camille Saute
Cofondatrice d’Equisense

👍👎 Vous avez des retours à nous faire sur les articles de blog ? Vous avez des idées d’articles ? ==> Remplissez ce questionnaire pour nous faire part de vos commentaires et de vos envies ! 👍👎


Bibliographie
Denoix J.M., Biomécanique et gymnastique du cheval, Vigot, Paris, 2014, 189 p.

Related Posts

Camille Saute
"Mes études d'ingénieur et ma curiosité insatiable ainsi que le contact privilégié avec des vétérinaires et des chercheurs m'ont permis d'acquérir des connaissances qui ont radicalement changé ma façon d'interagir avec ma jument et de monter à cheval. J'ai vraiment envie de partager tout ça avec vous :)"

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des