Voici comment muscler l’arrière main de son cheval

Voici comment muscler l’arrière main de son cheval

Vous aussi c’est votre grande fierté de voir que votre cheval a “la double fesse bombée” ? 😝 Parce que pour moi c’est un peu l’aboutissement ultime de la bonne musculation et le signe d’un travail bien mené. Alors c’est parti je vous explique ici comment muscler l’arrière main de son cheval.

Après avoir écrit sur l’encolure, le poitrail, le dos et les abdos, il ne me restait plus que l’arrière main. C’est donc chose faite. Voyons ensemble comment procéder pour que votre cheval ait des fesses bien musclées.

Mais comme d’habitude, n’allons pas trop vite en besogne. Il y a quelques trucs à savoir avant 😉

#1 – Petit parallèle entre l’Homme et le cheval

Commençons par faire un peu d’anatomie, mais en comparant l’Homme et le Cheval pour que vous compreniez bien.

Comme pour le reste de leur anatomie, les Hommes et les chevaux sont très similaires. La seule chose ici c’est que les proportions sont très différentes et que leur bassin n’est pas orienté comme le nôtre à cause de leur quadrupédie.

Ainsi, leur jarret correspond en fait à notre talon. Et leur grasset est en fait notre genou !

muscler l’arrière main de son cheval
Comparaison de l’arrière main du cheval et de notre membre inférieur. ©Equisense

Toutefois, le cheval possède une particularité qu’il faut connaître …

#2 – L’appareil réciproque, une particularité du cheval

Le cheval a une particularité anatomique qu’il est intéressant de vous expliquer ici. Ça s’appelle “L’appareil réciproque”.

En fait, l’appareil réciproque c’est un système ligamentaire et tendineux de solidarisation des articulations du grasset, du jarret et du boulet. En fait ces trois articulations là sont dépendantes l’une de l’autre grâce à ces deux structures : la corde fémoro métatarsienne qui relie le bas du fémur au milieu du canon. Et le fléchisseur superficiel du doigt qui va du fémur jusqu’au paturon, en passant par le jarret.

muscler l’arrière main de son cheval

Comme ce sont des structures plutôt rigides, le fait de plier le grasset la corde fémoro-métatarsienne va entraîner mécaniquement le canon et donc le jarret va se fléchir. Et comme le jarret va se fléchir, ça va entraîner le paturon vers l’arrière pour fléchir le boulet.

Et c’est pareil en extension !

muscler l’arrière main de son cheval

Imaginez vous, c’est comme si en pliant le genou, ça remontait votre pointe de pied et ça pliait vos orteils automatiquement.

Du coup, pas la peine de chercher les muscles en dessous du jarret, il n’y en a pas ! Alors que nous, on a des muscles notamment au niveau de la plante de pied pour bouger les doigts de pied.

A quoi ça sert ?

En fait c’est le témoin de l’adaptation du cheval à la course et donc aux allures à grande vitesse. Ça permet au cheval de mobiliser l’intégralité des articulations inférieures du membre postérieur uniquement grâce aux muscles de la cuisse. C’est donc une fabuleuse économie d’énergie nécessaire pour aller vite 🙂

muscler l’arrière main de son cheval

#3 – Pourquoi certains chevaux ont-ils les fesses plus pointues ou plus plates que d’autres ?

J’ai peu parlé de conformation dans les précédents articles, mais là je trouve que la conformation de l’arrière main est beaucoup plus notable que celle de l’épaule par exemple. Ça mérite donc un petit mot pour que vous compreniez rapidement pourquoi votre cheval a la fesse plate, ou au contraire, pourquoi il a la croupe pointue.

En fait, ces différences d’apparence proviennent de la conformation relative entre les vertèbres sacrées, le bassin et le fémur. Selon la longueur et l’inclinaison de ces différentes parties, l’apparence et les qualités locomotrices ne seront pas les mêmes.

En fait, ces différentes conformations ont des impacts sur le potentiel des chevaux et sur la difficulté que vous aurez à les muscler, mais pas vraiment sur la manière de faire. Les exercices restent les mêmes 😉

Je traiterais de l’importance de la conformation dans un prochain article. (#suspens)

#4 – Les muscles de l’arrière main du cheval

Passons aux choses sérieuses. Les muscles de l’arrière main sont en fait divisés en 3 groupes :

  • les muscles de la hanche ou du bassin
  • les muscles de la cuisse
  • les muscles de la jambe

Voyons en détail ces trois groupes et comment les muscler !

Les muscles de la hanche

Ces muscles sont ceux qui mobilisent le fémur. Les plus visibles d’entre eux ce sont ceux qui dessinent la forme de la croupe. Ce sont les muscles fessiers moyen et superficiel. Ils s’accrochent sur le haut des vertèbres lombaires et finissent en haut du fémur. Ils permettent donc de mettre la hanche en extension (faire reculer les postérieurs).

muscler l’arrière main de son cheval

“Chez le cheval, [le fessier moyen] c’est l’extenseur le plus efficace de l’organisme et l’agent le plus déterminant dans la propulsion et la détente.” Jean-Marie Denoix

Les fessiers ont également comme fonction d’être abducteurs. C’est à dire qu’ils écartent le postérieur vers l’extérieur.

Pour la flexion de la hanche, c’est le muscle Psoas-Iliaque qui s’en charge ! Vous vous en souvenez ? Nous en avions parlé dans l’article sur la musculation du dos et des abdos !

“[…] C’est l’agent le plus efficace de la flexion de la hanche. C’est donc le muscle de l’engagement des postérieurs par excellence.” Jean-Marie Denoix

muscler l’arrière main de son cheval

Les muscles de la cuisse

On les appelle les muscles fémoraux parce qu’ils sont autour du … tibia 🙃 ! Non c’est une blague 😝. Ils sont autour du fémur bien entendu !

On les divise encore en 3 groupes : les fémoraux craniaux / caudaux / médiaux.

Les fémoraux craniaux sont donc en avant du fémur. Ils servent à fléchir la hanche et à mettre le grasset en extension. On compte parmi eux le Quadriceps Fémoral.

Les fémoraux caudaux sont en arrière du fémur. Ce sont eux qu’on voit bien dessinés chez les chevaux un peu secs. Ils forment deux masses en arrière des fessesSelon le moment de la foulée, leur fonction sera différente. Pour faire simple, ils mobilisent le grasset et la hanche.

Enfin, les fémoraux médiaux sont à l’intérieur de la cuisse. Ce sont eux qui jouent le rôle d’adducteur et qui ramènent donc le postérieur vers l’intérieur !

muscler l’arrière main de son cheval

Les muscles de la jambe

Ce sont eux qui sont autour du tibia. Ils se terminent en longs tendons qui vont se fixer sur le jarret en lui même, ou bien sur le haut du canon, ou encore en dessous du paturon, sur les phalanges.

Leur rôle sera donc de fléchir ou étendre le jarret et le boulet !

Par la suite je passerai un peu rapidement sur leur intervention dans les différents mouvements. J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop 🤫.

muscler l’arrière main de son cheval

#5 – 5 exercices pour muscler l’arrière main de son cheval

Maintenant que vous connaissez tous les muscles et leurs rôles, voyons comment les développer. Voici donc 5 exercices pour muscler l’arrière main de son cheval.

Exercice #1 – Le travail en dénivelé

Et oui, comme pour nous, le travail en montées et en descentes fait des fesses incroyables.
En montée, le cheval doit déployer beaucoup plus de force pour se propulser vers l’avant. C’est donc un très bon exercice pour développer en contraction concentrique les fessiers, notamment le fessier moyen (le plus volumineux), et les fémoraux caudaux.

Rien de tel qu’un bon travail en dénivelé ! © Stéphanie Delbove

Exercice #2 – Le reculer

Le reculer, j’en ai déjà parlé dans l’article sur la musculation du dos et des abdos, c’est un très bon exercice pour muscler le Psoas-iliaque. Donc, vous l’aurez compris, pour améliorer l’engagement des postérieurs. Le principe c’est que ça le fait travailler “en inversion de point fixe”.

Quand le cheval se déplace vers l’avant, le point fixe du Psoas-iliaque ce sont les vertèbres et l’ilium (le bassin). Le point mobile, c’es le fémur. Il va tirer le fémur vers l’avant. Quand le cheval recule, c’est l’inverse ! Le point fixe devient le fémur, le point mobile devient la colonne et le bassin. Le muscle va donc devoir tirer le corps du cheval vers l’arrière, ce qui est nettement plus difficile.

Le principe de l’inversion de point fixe

Pour vous imager cet exercice, imaginez vous couché sur le ventre au bout de votre lit, les bras qui pendent dans le vide et mimez le mouvement des pompes avec vos bras. Trop facile ! Très grossièrement, dans ce cas le point fixe c’est votre corps et le point mobile ce sont vos bras. Maintenant, faites vraiment des pompes. Là ça devient un peu moins facile… parce que vous avez inversé le point fixe (vos mains) et le point mobile (votre corps). Le reculer c’est un peu le même principe en fait.

Le body building

En plus du travail du psoas-iliaque, le reculer permet de faire travailler les fémoraux caudaux et le fessier moyen en contraction concentrique puisqu’ils vont permettre la rétraction du postérieur (le fait que le postérieur recule) !

Aussi, vous pouvez combiner le reculer avec départ rapide au trot pour en faire un travail de “pliométrie”. Ça fait travailler la puissance explosive des muscles en enchaînant rapidement des contractions concentriques et excentriques. C’est donc un super exercice de body-building. De quoi faire des belles fesses bombées à Cécémel !

muscler l’arrière main de son cheval

Exercice #3 – Les sauts au pas

Les sauts au pas sont extraordinaires pour muscler les fesses aussi. Par rapport aux sauts au trot ou au galop, les sauts au pas ont cet avantage de nécessiter beaucoup plus de force à cause de l’absence de vitesse à l’abord. C’est donc un très bon exercice pour développer l’explosivité et donc faire gagner les muscles en volume.

Pour ça, abordez un petit obstacle au pas. L’obstacle doit être vraiment très petit au départ, puis montez au fur et à mesure que votre cheval comprend l’exercice. Soyez extrêmement souple dans vos mains (limite venez rênes longues). Et préparez vous à être déculassé ! 😅 N’hésitez pas à tenir la crinière au début.

muscler l’arrière main de son cheval

L’intégralité des muscles de l’arrière main est sollicitée pour faire sauter le cheval et pour le propulser. C’est un exercice extrêmement complet. Il permettra également aux chevaux qui chargent à apprendre à sauter lentement, leur redonnant peu à peu confiance en eux. Les chevaux qui ne décomposent pas assez leur saut y verront également un très grand avantage.

Les sauts au pas !

Exercice #4 – Les barres surélevées

Les barres surélevées aux trois allures permettent en fait d’accentuer le mouvement normaux des membres pendant la foulée.

Les postérieurs vont donc “reculer plus”, faisant travailler le fessier moyen, les fémoraux et jambiers caudaux. Ils vont se plier plus fort et devoir aller chercher plus en avant, faisant travailler le psoas iliaque, les fémoraux craniaux et les jambiers craniaux.

muscler l’arrière main de son cheval

C’est un très bon exercice de routine à faire quasi sans modération !

Barres en quinconce au trot – La distance est d’1m20 à 1m50 entre les barres.

Exercice #5 – Les déplacements latéraux

Enfin, les déplacements latéraux sont parfaits pour faire travailler l’adduction (tirer le membre vers l’intérieur) et l’abduction (écarter le postérieur vers l’extérieur). Ils vont ainsi permettre de développer les fémoraux médiaux (ceux qui sont à l’intérieur de la cuisse) qui vont jouer le rôle d’adducteurs. Et le fessier moyen accompagné de quelques fémoraux craniaux qui jouent le rôle d’abducteurs !

muscler l’arrière main de son cheval

Tous les déplacements latéraux ne font pas travailler de la même manière les muscles, mais tous sont bons à prendre pour un travail complet !

Je vous renvoie vers l’article qui traite en profondeur de ce sujet pour en savoir plus : 7 raisons de faire des déplacements latéraux tous les jours.

muscler l’arrière main de son cheval

Voilà pour les exercices à faire pour muscler les fesses de vos chevaux ! Envoyez nous des photos quand vos chevaux auront la “fesse bombée” 😁

A très vite pour un prochain article 👋🏻
Camille Saute
Responsable R&D chez Equisense

👍🏻👎🏻 Vous avez des retours à nous faire sur les articles de blog ? Vous avez des idées d’articles ? ==> Remplissez ce questionnaire pour nous faire part de vos commentaires et de vos envies ! 👍🏻👎🏻


Sources

J.-M. Denoix, Biomécanique et gymnastique du cheval. Paris, France: Vigot, 2014.

Courbette : ©Alain Laurioux, IFCE

Related Posts

Camille Saute
"Mes études d'ingénieur et ma curiosité insatiable ainsi que le contact privilégié avec des vétérinaires et des chercheurs m'ont permis d'acquérir des connaissances qui ont radicalement changé ma façon d'interagir avec ma jument et de monter à cheval. J'ai vraiment envie de partager tout ça avec vous :)"

12
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Françoise MOASSER
Invité
Françoise MOASSER

bonjour
merci pour cet article très intéressant .
Je possède l’ouvrage sur la biomecanique et gymnastique du cheval de JM DENOIX.
Je pratique avec mon 6 ans les exercices conseillés pour son arrière main…..j’avoue que c’est quand même un peu long à venir
bon c’est un grand cheval un peu osseux….. je persévère

Elodie
Invité
Elodie

Bonjour,

L’article est très intéressant et passionnant, il est bien détaillé, mise à part que j’aurais aimé savoir les distances entre les barres surélevé, j’arrive jamais à bien les réglers.

Merci en tout cas pour tout c’est conseils et c’est idées. Les seances sont moins monotone depuis que vous êtes là.

Chloée
Invité
Chloée

Bonjour, j’ai découvert vos articles depuis quelques jours seulement et je dois avouer qu’ils sont excellents ! Je les dévore un par un depuis et ça me permet de planifier des tonnes d’exercises pour ma jument dans les semaines à venir. Merci beaucoup c’est du très bon boulot ! Bonne continuation 😉

Gwen
Invité
Gwen

Bonjour, J’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt car je cherchais justement à muscler l’arrière main de mon cheval…je vais de ce pas essayé vos exercices 🙂 J’ai juste une question: vous parlez au début de la conformation des os des hanches et des vertèbres, et vous dites que ces conformations ont des impacts sur le potentiel du cheval. Il se trouve que le mien a justement une conformation particulièrement pointue, d’autant plus visible qu’il a peu de muscle fessiers. Est-ce qu’il va être plus dur à muscler ? est-ce que cela implique une moins bonne mobilité au niveau des… Read more »

Dumont
Invité
Dumont

Vraiment très très intéressant et pragmatique.

Sophie Guirten
Invité
Sophie Guirten

Bonjour, mon double poney est très jeune, il a tout juste quatre ans, est ce que je peux quand même lui faire faire tous les exercices que vous proposez? Merci.

genet
Invité
genet

bonjour, je voulais savoir combien tu fais de sauts au pas?

Myriam
Invité
Myriam

Bonjour, un cheval qui recule quelque pas et bloque quelle muscles ou système musculaire serait à vérifier