Voici ce que risque votre cheval s’il est en surpoids

Voici ce que risque votre cheval s’il est en surpoids

Eh oui, chez les chevaux comme chez les humains, le surpoids est un fléau, croyez en les vétérinaires. Souvent les propriétaires disent que leurs chevaux sont plus beaux en étant un peu grassouillets, mais croyez moi, ça n’est pas un cadeau qu’on leur fait. On vous explique ce que risque votre cheval s’il est en surpoids, comment le détecter et comment faire maigrir son cheval.

Mis à jour le 2 juillet 2018

Merci au Dr Philippe Benoit d’avoir participé à la rédaction de cet article.

– Ah bah dis donc, il mange bien à la cantine ton cheval !!
– Non c’est pas vrai, il est pas gros, il est pile comme il faut, il a fait des réserves pour l’hiver.
– Mais il fait 650 kg pour 1m52 !
– IL EST PAS GROS J’AI DIT !!! 😡

Comment puis-je savoir si mon cheval est en surpoids ? ⚖

En premier lieu, commencez par noter le score corporel de votre cheval. L’INRA a publié en 1997 une méthode d’évaluation de l’état corporel du cheval permettant d’attribuer une note (le fameux score) allant de 0 (émacié) à 5 (obèse). Cette méthode consiste à évaluer visuellement et par palpation les dépôts de graisse à 5 endroits du corps du cheval (auxquels on peut rajouter la croupe). Par rapport au poids, cette méthode à l’avantage de ne pas être dépendante de la taille du cheval.  

 

score corporel surpoids cheval
Les zones à palper pour noter le score corporel ©Equisense

Si on prend les 5 sites présentés ci dessus, les critères sont les suivants :

Encolure / chignon Arrière de l’épaule Côtes Garrot Attache de la queue
1/5 Ossature de l’encolure apparente En creux Très apparentes, peau collée Saillant, haut de l’omoplate visible Queue très dégagée
2/5 Chignon visible, léger sillon à sa base Légèrement concave, mince dépôt adipeux Se devinent sous une peau souple Marqué et sec Queue dégagée
3/5 Chignon bien dessiné Devient plat, dépôt adipeux délimité A peine palpables Ressort légèrement Queue légèrement dégagée, un léger dépôt adipeux efface les vertèbres
4/5 Bord de l’encolure préhensible à pleine main Convexe, dépôt adipeux épais et mou Impalpables sous le dépôt adipeux Noyé La queue se détache peu, dépôt adipeux épais et mou
5/5 Chignon noyé dans la masse de l’encolure Nettement bombé, masse qui tremble au palper Matelas graisseux roulant sous la main Noyé sous une masse graisseuse arrondie Massive, dépôt adipeux formant un coussin ferme autour de la queue
Pondération 10% 20% 55% 10% 5%

Référence :  [1] [2]

Comment faire ? 

Prenez les zones une par une et attribuez leur la note qui convient le mieux à l’état de votre cheval (vous avez droit aux demis points). Ensuite, il suffit de faire la moyenne avec les coefficients de pondération. Ils sont indiqués sur la dernière ligne du tableau. [2]

Exemple d’un cheval ayant les notes de 2,3,3,2,3, ça fait :

Score corporel = (2×0,1)+(3×0,2)+(3×0,55)+(2×0,1)+(3×0,05) = 2,8 arrondi à 3.

Et je l’interprète comment cette note ? 🧐

Et bien l’optimum se situe entre 2,5 et 3,5. Bien entendu, les fluctuations saisonnières sont normales (il est normal qu’en hiver le score augmente légèrement) [2]

“Certains disent que la note parfaite va varier selon la race et/ou la discipline [3] (en dressage les chevaux seraient mieux aux alentours de 3 – 3,5). Malheureusement ce sont des appréciations purement esthétiques qui ne tiennent pas compte des aspects santé. Un cheval de dressage à 3,5/5 correspondra peut être mieux aux critères esthétiques de la discipline. Toutefois d’un point de vue santé ça lui causera potentiellement des problèmes ostéo-articulaires liés à son surpoids. Quelle que soit la discipline, un cheval sera mieux à 2-2,5 qu’à 3,5.” (Petit encart de Marine Slove, notre véto maison)

le surpoids chez le cheval

Et le poids dans tout ça ?

Vous pouvez aussi calculer son poids grâce à plusieurs méthodes. Soit vous êtes chanceux et vous avez une balance spéciale chevaux (celle de votre salle de bain ne suffira pas…). Sinon peut-être avez vous un ruban barymétrique. C’est comme un mètre ruban avec lequel on mesure le périmètre thoracique mais sur lequel le poids du cheval est directement estimé. Autrement vous pouvez prendre un mètre de couturière.

Dans ce dernier cas il vous suffit de mesurer la hauteur au garrot (HG) et le périmètre thoracique (PT – mesuré au niveau du passage de sangle). Enfin vous appliquez la formule suivante qui vous donnera le poids à 25 kg près :

Poids (kg) = 3 x HG + 4,3 x PT – 785 [4][5]

⚠ Cette formule est valable pour les chevaux de selle uniquement 

Ce qui est sûr, c’est que le poids seul n’est pas suffisant pour déterminer si le cheval est trop gros ou trop maigre. La composition corporelle (% masse grasse et masse maigre) est plus importante que le poids lui même. [6]

Bon, OK, mon cheval est trop gros. Et alors, quels sont les risques ?

Et bien le surpoids chez le cheval a pas mal de conséquences en fait. Les vétérinaires de la clinique de Grosbois en énoncent certains : [7]

  • augmentation des contraintes sur le système cardio-respiratoire
  • risque accru de fourbure
  • risque accru de maladies orthopédiques de développement chez les jeunes en croissance
  • contraintes plus importantes sur les pieds, les membres et les articulations
  • difficultés à réguler la température du corps
  • dépôts graisseux autour des organes vitaux (surcharge du foie et des reins)
  • baisse de fertilité
  • léthargie et fatigabilité accrues

Les contraintes d’ordre ostéoarticulaires sont faciles à comprendre. Pour vous donner une idée, à la réception d’un obstacle le cheval peut encaisser jusqu’à 4 fois son poids dans l’antérieur qui se pose en premier [8]. Donc vous imaginez bien que si votre cheval est en surpoids, ses tendons, ses articulations et ses os vont être mis à très rude épreuve. Et pas qu’à l’obstacle d’ailleurs.

En savoir plus : Ces 4 conseils vous aideront à bien gérer l’arthrose de votre cheval
En savoir plus : 6 choses à savoir sur l’appareil respiratoire du cheval

tendinite cheval
Le surpoids a de grosses conséquences sur le système ostéo-articulaire du cheval.

Qu’est ce que je peux faire pour qu’il maigrisse du coup ? 

🍎🍐🍌🍉🍇🍓🥦🥒

Bon alors là, c’est plus délicat.

D’abord, première chose : essayez de trouver l’origine de ce surpoids. Le surpoids chez le cheval peut-être lié à des pathologies (ex: Maladie de Cushing, Syndrome Métabolique Equin etc). Donc premier conseil : faites venir votre vétérinaire !

En savoir plus : Un quart des chevaux de plus de 15 ans souffre de Cushing. Et le vôtre ?

Les repas

Ensuite, ce qu’il faut retenir c’est surtout : PAS DE CHANGEMENT BRUTAL DE RÉGIME. Il ne s’agit pas du jour au lendemain de le passer de 100% concentrés à 100% fourrages ou l’inverse. En changeant du jour au lendemain, la flore intestinale de votre cheval n’aura pas le temps de s’adapter à la nouvelle alimentation. Ça peut causer des diarrhées, le foie ne suit plus, ce qui entraîne des coliques, des fourbures, voire même des septicémies d’origine alimentaires [6]. Pas cool… Il est conseillé de faire la transition sur 8 à 10 jours, le temps que les enzymes et microbes de la flore intestinale s’habituent à leur nouvelle alimentation.

Autres petits tips à savoir : il vaut mieux multiplier les repas (foin et concentrés), même chez les chevaux trop gros pour se rapprocher de la manière dont ils se nourrissent dans la nature. Vous pouvez faire par exemple 6 repas avec 3 repas de concentrés et 3 repas de foin. Le tout, pour les repas de concentrés, c’est d’éviter de varier le volume et la composition d’un repas sur l’autre pour bien stabiliser la flore intestinale. Par exemple, il est déconseillé de faire 1 repas d’orge, puis 1 repas d’avoine puis 1 repas de granulés.

En savoir plus : Les 3 choses à éviter au moment de nourrir son cheval

Le foin et la paille

Donc pour nos chevaux trop gros, qu’est ce qu’on peut faire ? Et bien pour les chevaux qui ont du ventre, c’est souvent parce qu’ils boulottent de la paille. Vous pouvez alors les mettre sur copeaux et leur donner du foin de qualité.

Ou bien sinon, pour les chevaux vraiment trop grassouillets, on peut tout simplement les nourrir uniquement au foin ! Et non, ça n’est pas de la maltraitance ! Votre cheval s’en portera d’autant mieux !

surpoids chez le cheval
Passer de la paille aux copeaux permet de faire maigrir votre cheval

L’activité

Pour les chevaux qui sont en forme et qui ne travaillent pas tous les jours (il y a beaucoup de chevaux de dressage qui travaillent très technique mais uniquement 3 jours par semaine), et bien on peut augmenter la charge de travail. C’est comme nous, pour perdre les petites bouées d’après les fêtes, on va courir !

Soyez vigilant tout de même, augmenter la charge de travail chez un cheval trop gros peut augmenter les contraintes ostéo-articulaires. Prenez donc bien toutes les mesures alimentaires en parallèle.

En savoir plus : Voilà la seule manière de travailler le cardio de votre cheval

faire maigrir un cheval surpoids cheval

Petite parenthèse “énergétique”

Si on prend un cheval de 550 kg, qui travaille 1h/j, il aura besoin de 6 UFC/j (Unité Fourragère Cheval = 2200 kCal d’énergie nette – ça correspond à l’énergie libérée par 1 kg d’orge). Ça correspond en gros à 5 kg de foin de prairie (0,5-0,6 UFC/kg) + 3,5 – 4 kg de granulés (0,8- 0,85 UFC/kg – à vérifier sur l’étiquette). C’est important de le préciser parce que ça vous donne un ordre d’idée de ce que mangent la grande majorité des chevaux. Pensez à vérifier la correspondance en UFC de vos granulés parce que certains d’entre eux peuvent monter à 1 UFC/kg. C’est donc très énergétique et ça peut expliquer une prise de poids.

Et dans le cas où mon cheval est trop maigre ?

Si le cheval est trop maigre, pareil, on fait d’abord venir son véto pour être sûr de l’origine de l’amaigrissement. Les 3 principales causes de maigreur chez le cheval sont :

  1. la vermifugation
  2. les problèmes de dentition
  3. les ulcères

Dans les 3 cas, votre vétérinaire saura vous aider.

En savoir plus : 4 idées reçues sur les vermifuges pour les chevaux

Ce qu’on peut vous dire ici c’est que pour remplumer votre cheval, vous pouvez lui donner une ration plus énergétique en rajoutant des matières grasses. De l’huile par exemple ! L’avantage des matières grasses c’est que ça limite les fourbures qui peuvent être provoquées par des rations trop riches en amidon. Donc vous pouvez donner l’équivalent d’½ verre à moutarde d’huile Isio 4 2 fois/j (100 – 120 ml) dans la ration de votre cheval.

Vous pouvez augmenter le foin et le mettre à volonté. Aussi vous pouvez complémenter sa ration avec des probiotiques. Ils aideront la flore intestinale à jouer son rôle.
Attention, pensez bien à réduire la ration une fois que le poids de forme est atteint, sinon il va continuer à grossir !

 

Voilà à peu près tout ce qu’on pouvait vous dire sur le poids de votre cheval. Il y a beaucoup d’information mais j’espère vous avoir convaincu d’y prêter un oeil attentif. En effet le surpoids peut être un gros frein à la progression et peut avoir des conséquences irréversibles. Le maintien d’un poids idéal doit dépasser largement nos considérations esthétiques.  

A bientôt pour un prochain article,

Camille Saute
Philippe Benoit
Marine Slove

👍🏻👎🏻 Vous avez des retours à nous faire sur les articles de blog ? Vous avez des idées d’articles ? ==> Remplissez ce questionnaire pour nous faire part de vos commentaires et de vos envies ! 👍🏻👎🏻


Bibliographie
[1]  Notation de l’état corporel des chevaux de selle et de sport – Guide pratique – Institut de l’élevage – Institut du Cheval – INRA 1997
[2] Doligez P. – Comment interpreter la note d’état corporel du cheval (NEC) – juin 2016 – Article equipaedia – Haras Nationaux Disponible en ligne sur http://www.haras-nationaux.fr/
[3] Guérin P.  et al. – Estimer l’état corporel – Février 2016 – Article equipaedia – Haras Nationaux – Disponible en ligne sur http://www.haras-nationaux.fr/
[4] Doligez P. , Marnay L.  – Estimation du poids d’un cheval – Septembre 2016 – Article equipaedia – Haras Nationaux – Disponible en ligne sur http://www.haras-nationaux.fr
[5] Martin-Rosset, W.  L’alimentation des chevaux. Techniques et Pratiques. Paris, FRA : INRA Editions, 232 p., 1990
[6] R. Wolter, C. Barré, P. Benoit, L’alimentation du cheval, Edition France agricole, 3ème édition, 2014.
[7] Quels sont les dangers du surpoids chez le cheval? Comment le corriger ? – Article publié par la Clinique Vétérinaire de Grosbois
[8] V. Cinqualbre. Biomécanique de l’appui du pied sur le sol, Equathlon, Vol. 6, n°21, mars 1994

Related Posts

Camille Saute
"Mes études d'ingénieur et ma curiosité insatiable ainsi que le contact privilégié avec des vétérinaires et des chercheurs m'ont permis d'acquérir des connaissances qui ont radicalement changé ma façon d'interagir avec ma jument et de monter à cheval. J'ai vraiment envie de partager tout ça avec vous :)"

8
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Irène
Invité
Irène

Dans vôtre article vous oubliez de parler des rations déséquilibrées. Une carence peut provoquer un surpoids et nourrir au foin à volonté ne suffit pas à équilibrer une ration. Ce que trop peu de gens savent. Je déplore aussi que vous partez du principe que tout ces chevaux sont au box (« trop de paille », « mettez le sur copeau »). Un petit  » un cheval AU BOX peut manger trop de paille » ne prend pas trop de temps à écrire.. Vos articles sont biens faits (j’aime beaucoup celui des abdos) mais il manque toujours ces petites nuances. C’est votre avis, certes mais… Read more »

Charlotte
Invité
Charlotte

C’est bien beau , mais ce genre de calcul ne convient pas a toutes les races , j’ai un mérens le calcul est forcement pas le même que pour un espagnol ou autre :O

Audrey
Invité
Audrey

bonjour,
Pour augmenter la dépense energetique on voit partout « augmenter la charge de travail », ok mais comment organiser une semaine de travail d’un cheval en surpoids? quelle fréquence? Quelle durée? Quels types d’exercices?
Bonne journée

bibi
Invité
bibi

Bonjour, Tout d’abord merci pour cette article bien écrit et très intéressant. Je ne comprends néanmoins pas trop la logique de la vétérinaire disant que un poids idéal serait à 2.5-3.5 mais critiquant le fait que l’ont préfère souvent pour le dressage un cheval entre 3-3.5, si c’est idéal c’est idéal, dans ce cas pourquoi critiquer? J’aurais bien aimé plus d’arguments concernant ce sujet, sachant que ceux-ci doivent prendre beaucoup de muscles et qu’on leur demande un travail conséquent je ne vois pas pourquoi un peu plus de poids serait tant néfaste, sachant que demander un gros effort à un… Read more »

Marine Besson
Invité
Marine Besson

Bonsoir, Tout d’abord merci pour cet article . Mais je pense qu’il y a encore bien a dire sur celui-ci. Ma jument a eu le droit a un problème de surpoids cet été , la chaleur n’a pas aidé aussi , j’ai fait venir un cabinet vétérinaire et j’ai était très déçu , car a part me dire qu’elle était beaucoup trop grosse et qu’elle devait perdre du poids ils n’ont pas fait grand chose. J’ai alors entamer 2 mois de traitement pour la flore intestinale , et le foie car il était enflammer j’en ai eu pour pas loin… Read more »