4 exercices de dressage pour gagner en contrôle et en précision

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle et en précision

Cavaliers de CSO, ne fuyez pas. Cet article est fait pour vous aussi. Et bien oui, un parcours d’obstacle c’est quand même 90% du temps sur le plat et 10% du temps en l’air ! Alors changeons un peu du quotidien avec ces 4 exercices de dressage pour gagner en contrôle et en précision. 👌💪🏻

Pour info, ces exercices sont issus de la reprise de dressage pur Club 2 Grand Prix que vous pouvez retrouver >> ici <<

Exercice #1 – Cercle, diagonale, doubler, cession

On commence par un petit exercice à faire au trot. Il s’agit d’enchaîner un cercle de 12m, puis une petite diagonale au trot en essayant d’allonger un peu. Faites ensuite un doubler dans la longueur puis une cession à la jambe de manière à ne pas changer de main. Donc si vous étiez à main droite, faites une cession à la jambe droite.

Recommencez ce petit enchaînement aux deux mains jusqu’à ce que vous soyez à l’aise, que les mouvements soient fluides, précis et exécutés avec souplesse.

🦄 Cavaliers de CSO, ce petit enchaînement vous aidera à travailler la souplesse grâce au cercle de 12m et à la cession. Ce travail de cession vous permettra aussi de vérifier que votre cheval est réactif aux ordres, qu’il est souple et qu’il engage ses postérieurs.

Ne voyez pas la cession à la jambe comme un exercice en soi mais plutôt comme un moyen de contrôle de la souplesse et de la réactivité à la jambe intérieure de votre cheval.

Enfin, l’enchaînement des trois vous (ré)apprend à être précis sur votre tracé, indispensable au bon déroulement d’un parcours de CSO.4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

Etape 1 – C’est quoi un bon cercle ? 🧐

Un bon cercle, c’est d’abord un cercle rond ! 🥔  N’hésitez pas à vous mettre des plots ou des barres pour trouver vos repères dans un premier temps.

Le trot doit y être régulier et actif ! Il ne doit pas y avoir de changement entre le trot en ligne droite et le trot sur le cercle. C’est à dire que la cadence ne doit pas augmenter, ce qui signifierait que votre cheval précipite, ni baisser, ce qui signifierait que votre cheval se retient. N’hésitez pas à utiliser votre Equisense Motion qui mesure justement la régularité de la cadence.

En savoir plus : Ça sert à quoi Equisense Motion en fait ?

Un bon cercle c’est aussi un cheval bien incurvé, qui ne met pas trop de pli et qui épouse parfaitement la taille du cercle, de la tête jusqu’à la queue.

💡 Petit rappel sur les aides du cercles [1]

Et là vous vous dites “Elle est mignonne la dame, mais on sait quand même faire des cercles ! 🤨”. Au pire, la suite ne sera qu’un rappel, au mieux, ça vous apprendra quelque chose.

Reprenons la bonne description de Patrick Galloux (IFCE – Cadre Noir) (lien vers l’article en bas de page) :

✅ Les deux rênes

La rêne intérieure doit se positionner en rêne d’ouverture, écartée vers l’intérieur du cercle, la main restant à sa place. Son rôle est de demander ou d’entretenir le cercle. Cette rêne doit pouvoir se relâcher. Si ça n’est pas le cas, c’est que votre cheval se couche. Quant à la rêne extérieure, gardez-là à sa place, poignet dans le prolongement de l’avant-bras. C’est une rêne régulatrice du mouvement.

Si votre cheval engage le postérieur intérieur, alors il tendra spontanément la rêne extérieure. Vous pouvez éventuellement la soutenir un peu vers le haut si le mouvement le demande (trop d’incurvation…).

✅ Les deux jambes

La jambe intérieure est primordiale. Elle est à la sangle et non en arrière. Elle “agit d’une manière discontinue (elle ne reste pas collée au corps du cheval) et non répétitive (à chaque foulée)”. Attention à ne pas la reculer (ça fait chasser les hanches) ni à remonter les talons.

La jambe extérieure quant à elle agit moins. Reculez-la très légèrement depuis la hanche (et non uniquement le mollet) pour maintenir les hanches du cheval. ”Son action est d’autant plus faible si elle n’a pas à corriger les actions incorrectes des trois autres (action de main en effet contraire ou d’opposition, jambe intérieure qui se reculerait…).”

✅ Le reste du corps

Gardez bien votre bassin souple, même sur un petit cercle. “L’action de vos jambes ne doit pas perturber la mobilité du bassin”. Le regard et les épaules sont orientés sur le cercle.

Etape 2 – C’est quoi une bonne diagonale au trot moyen ? 🤔

Une bonne diagonale au trot moyen, c’est une diagonale où le cheval est et reste droit. Pas question d’avoir du pli ! Le cheval ne flotte pas, c’est à dire qu’il ne zigzague pas.

Ensuite, l’allongement est réussi quand le cheval engage ses postérieurs, que ses foulées s’agrandissent, donc qu’il augmente son amplitude, sans faire augmenter sa cadence ! Là encore, Equisense Motion vous aidera à déterminer si la cadence a beaucoup augmenté ou pas du tout.

Un bon allongement c’est également un cheval qui reste souple devant et qui se tient (il adapte son attitude : angle tête – encolure légèrement plus ouvert, chanfrein légèrement au-delà de la verticale). Attention à ne pas en vouloir trop d’un coup. Commencez par faire 3 belles foulées d’allongement avant d’en demander sur 50m !

Pensez à garder votre bassin souple ! Un cheval ne peut pas allonger si votre bassin le bloque. Si vous souhaitez faire l’allongement au trot enlevé, faites-le une fois que l’allongement est établi.

Etape 3 – C’est quoi une bonne cession à la jambe ? 🤔

Une bonne cession à la jambe, c’est une cession où le cheval reste droit, c’est-à-dire que ses hanches ne précèdent pas ses épaules sur le mouvement, et que l’encolure et la tête sont bien orientés. Dans la cession, le cheval reste le plus droit possible, parallèle au grand côté, sans incurvation. Il peut avoir éventuellement un léger pli vers l’extérieur, sans que ça ne soit un but en soi.

Le postérieur s’engage légèrement sous le cheval, avec un bon croisement. Le cheval, quant à lui, est réactif à vos aides.

Le trot doit être le plus régulier possible, tant dans la cadence que dans le rebond. Le cheval ne doit pas s’aplatir complètement dans la cession. Là encore Equisense Motion vous sera utile.

💡 Petit rappel sur les aides de la cession à la jambe

Pour une cession à la jambe gauche, donc un déplacement vers la droite, votre regard et donc vos épaules sont orientés dans les sens du mouvement. Pour autant votre poids du corps reste bien centré. “il est inutile de déplacer votre centre de gravité pour rajouter du poids dans le sens du mouvement. C’est au cheval de se déplacer, pas à vous de le déséquilibrer.” [2]

Utilisez un couloir de rênes pour déplacer les épaules. Faites attention à ne pas faire passer votre rêne gauche par-dessus l’encolure.

“Dans une cession à la jambe gauche, vers la droite sur une diagonale, la jambe intérieure (gauche) reste à la sangle. Elle est descendue et intervient de manière ponctuelle afin d’inciter le cheval à se déplacer vers la droite en restant parallèle au grand côté. En contrepartie d’une réponse satisfaisante, il est indispensable qu’elle se relâche pour éviter de lasser le cheval. Constamment poussé dans l’exercice, ce dernier risque de perdre en fraicheur et en réactivité, amoindrissant sa volonté de se porter vers l’avant et de côté.” Camille Judet-Cheret [3]

La jambe qui pousse le cheval reste donc à la sangle et agit de manière intermittente. La jambe droite maintient la bonne impulsion et le mouvement vers l’avant en agissant uniquement quand il faut.

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

📚 A lire aussi : 4 exercices pour améliorer la direction de votre cheval

Exercice #2 – Ligne courbe au galop

Abordons le deuxième de ces 4 exercices de dressage pour améliorer le contrôle de votre cheval : la ligne courbe au galop.

Commencez par faire une ligne courbe en allant jusqu’à la ligne du quart, puis une fois que vous êtes à l’aise, augmentez jusqu’à la ligne du milieu.

🦄 Cavaliers de CSO, c’est un indispensable à maîtriser pour vous ! En effet, le contrôle du galop et de sa qualité est primordial pour vos parcours. Vous devez donc être capable de faire bouger le cheval en souplesse sur des courbes à juste ou à faux, et donc sur des lignes courbes comme celle-là ! Le galop à faux est une preuve de souplesse et d’équilibre qui sont tous deux nécessaires sur les barres.

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

C’est quoi une bonne ligne courbe au galop ? 🤔

Une bonne ligne courbe c’est d’abord un cheval qui ne change pas de pied et qui est en équilibre. Ensuite c’est une ligne courbe bien dessinée, donc avec un tracé précis. Et c’est enfin un cheval qui va droit, qui reste droit, qui ne détériore pas sa qualité de galop dans le changement et qui l’exécute en souplesse et dans la décontraction.

Comme au dessus, la qualité du galop ne doit pas se détériorer. Ainsi la cadence ne doit pas bouger, et le rebond ne doit pas chuter !

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

💡 Petit rappel sur les aides de la ligne courbe

Pour bien réussir votre ligne courbe, adoptez un galop de travail souple, avec suffisamment d’activité pour que le cheval ne soit pas tenté de retomber dans le trot. Partez comme sur une diagonale en maintenant le cheval droit sur ses deux rênes et entre vos deux jambes. Le changement de direction s’obtient en renforçant l’action de votre jambe intérieure et de votre rêne extérieure, pour amener le cheval à se redresser et à revenir vers la piste. Votre assiette reste souple et fluide et vos actions de jambe maintiennent l’activité et aident votre cheval à ne pas ralentir son galop.

Commencez par faire un changement de direction peu marqué, plus étendu. Au fur et à mesure, vous pourrez aller vers un changement plus net.

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

📚 A lire aussi : Les 4 étapes d’une bonne détente à cheval

Exercice #3 – Cercle au galop, diagonale, transition au trot

Troisième exercice, la transition au trot sur une diagonale. Au galop, dessinez un cercle de 15m puis immédiatement à la fin du cercle, partez sur une petite diagonale. Au milieu de celle-ci, faites une transition au trot.

🦄 Cavaliers de CSO, le contrôle nécessaire de votre cheval pour vos parcours passe par la capacité à maîtriser à la fois la direction mais aussi les changements d’allure et la rectitude de ceux-ci !

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

C’est quoi une bonne transition galop – trot ? 🤔

Une bonne transition galop-trot c’est une transition qui se fait dans la souplesse et avec un bon maintien de l’impulsion, sans pour autant que le cheval précipite dans la transition. La cadence du trot doit être tout de suite la bonne. Aussi, dans ce cas-là, la transition doit se faire dans la rectitude, c’est-à-dire que le cheval ne doit pas flotter au moment de la transition. Il va droit avant, pendant et après. Il ne dévie pas de sa diagonale. N’hésitez pas à vous mettre des barres au sol en couloir pour vous aider à visualiser la diagonale.

Enfin, la transition ne doit pas s’éterniser, elle doit être franche, et le trot doit être bon (actif, sans précipiter et dans l’équilibre) dès les premières foulées.

💡 Petit rappel sur les aides pour les transitions [4]

A l’approche de votre transition, grandissez-vous. N’hésitez pas à prendre une grande inspiration à ce moment-là !

“Une grande inspiration incite le cavalier à se grandir, équilibrant ainsi son cheval. Une fois la transition obtenue avec succès, relaxation et expiration invitent instantanément à la décontraction et à l’impulsion dans la nouvelle allure.” Camille Judet-Chéret [4]

Relâchez vos jambes et freinez le mouvement de votre bassin en même temps que vous grandissez vos épaules. Votre cheval sera amené à passer dans le trot. Si besoin serrez vos doigts sur vos rênes pour faire passer la transition.

Une fois le cheval au trot, il faut tout de suite se relâcher et se réassouplir pour que le trot soit actif, et qu’il n’y ait pas comme “un temps de pause”, puis une reprise du trot. La transition doit être souple !

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

Exercice #4 – Doubler dans la longueur – arrêt

Dernier des 4 exercices de dressage pour améliorer le contrôle, le fameux doubler dans la longueur – arrêt.

S’il est très typique du dressage, il est pourtant assez intéressant à travailler. En effet, rien de tel pour avoir un cheval bien droit sur ses deux rênes !

🦄 Cavaliers de CSO, savoir aller droit et avoir un cheval tendu sur ses deux rênes est un indispensable nécessaire à toutes les disciplines ! Et puis vous verrez, c’est un exercice facile à faire (mais difficile à bien réaliser), qui peut vous occuper un petit moment. Pratique quand on ne sait pas quoi faire 😉

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

C’est quoi une bon doubler d’entrée ? 🧐

Le bon doubler c’est d’abord un cheval qui va droit du début jusqu’à la fin ! Le cheval doit donc être droit sur ses deux rênes. N’hésitez pas à écarter légèrement vos deux mains, en les maintenant basses. Utilisez plutôt vos jambes que vos mains pour compenser les petits décalages de votre cheval.

Un bon doubler c’est aussi un cheval constant dans son allure ! La cadence reste la même du début jusqu’à la fin ! Encore une fois, n’hésitez pas à utiliser Equisense Motion pour surveiller ça 🙂

D’ailleurs, petite astuce qui vaut ce qu’elle vaut : quand je sortais en dressage, je faisais toujours mon doubler d’entrée au trot moyen. D’une part parce que je trouve ça plus facile d’aller droit au trot moyen, et d’autre part parce que comme ça, c’était une entrée énergique, et ça m’obligeait à garder un trot actif pendant toute la reprise ! Bon, ne faites ça que si votre cheval a un joli trot moyen, sinon l’effet wahou est loupé 😅.

4 exercices de dressage pour gagner en contrôle

📚A lire aussi : Comment bien organiser le travail de son cheval quand on monte seul(e) ?

Voilà ! D’une part vous avez plein de nouveaux exercices à travailler, d’autre part vous allez pouvoir progresser et avoir un cheval super aux ordres, et enfin, vous êtes quasiment prêts pour sortir en dressage pur. C’est pas beau ça ?? 🤩

A très vite pour un prochain article,

Camille Saute
Cofondatrice d’Equisense.


Bibliographie
[1] P. Galloux, « Les aides du cercle », Equipaedia, 2018. [En ligne]. Disponible sur Equipaedia [Consulté le: 21-janv-2019].
[2] B. Pierre, N. Sanson, et N. Genoux, « La cession à la jambe », Equipaedia, 2018. [En ligne]. Disponible sur Equipaedia [Consulté le: 21-janv-2019].
[3] C. Judet Chéret, « TECHNIQUE DRESSAGE : CESSION À LA JAMBE, MODE D’EMPLOI », Pamfou Dressage, 2018. [En ligne]. Disponible sur : Pamfou dressage [Consulté le: 21-janv-2019].
[4] C. Judet Chéret, « TECHNIQUE DRESSAGE : De l’importance des transitions », Pamfou Dressage, 2018. [En ligne]. Disponible sur : Pamfou dressage [Consulté le: 21-janv-2019].

Related Posts

Camille Saute
"Mes études d'ingénieur et ma curiosité insatiable ainsi que le contact privilégié avec des vétérinaires et des chercheurs m'ont permis d'acquérir des connaissances qui ont radicalement changé ma façon d'interagir avec ma jument et de monter à cheval. J'ai vraiment envie de partager tout ça avec vous :)"

3
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Damarise
Invité
Damarise

Supers exercices ! Par contre, dans l’exercice il est demandé de faire une cession à la jambe qui ne fait pas changer de main et sur le schéma de l’exercice il y a bien un changement de main…

Liotard
Invité

Bonjour, merci beaucoup des 4 exercices proposés qui me plaisent bien. Mon soucis est que j’ai un protocole véto à respecter qui me laisse le pouvoir que de faire le 2 et le 4. En effet, suite à un mauvais travail sur le plat mon cheval a développé des douleurs, merci les cavaliers pro…. donc il ne peut travailler sur des cercles, que en ligne droite, pas de trot, sauf en fin de séance pour voir si le cheval est bien droit, que du pas et du galop, et pas de rassemblé, travail tête vers le bas rênes bien tendues… Read more »

Lucie
Invité
Lucie

Et on a tous les éléments pour aller dérouler la club 2/Amateur 3 Imp B x)